Comment une plante se nourrit et respire ?

Mon Petit Coin Vert est une jardinerie urbaine en ligne. Cet article fait partie de nos actualités et conseils.

Le besoin de lumière est vital pour la plupart des plantes. Au début du processus de photosynthèse, l’énergie lumineuse permet aux plantes de se nourrir et de se développer. Est-ce que toutes les plantes ont besoin de soleil ? Et comment se sentent-ils lorsqu’ils sont installés à l’intérieur ? My Little Green Corner vous explique tout !

A lire également : Quelle plante mettre sur sa terrasse ?

Le phénomène de la photosynthèse

La production de matières organiques

Dans les plantes, les feuilles peuvent capturer et emmagasiner la lumière sous forme d’énergie. Pour cette raison, le processus de photosynthèse aura lieu. En absorbant la lumière, le dioxyde de carbone (CO2), l’eau (H2O) et les minéraux du sol, les plantes produisent la matière organique dont elles ont besoin pour croître : les glucides. De cette façon, les plantes peuvent se nourrir elles-mêmes.

A lire en complément : Comment faire pousser des carottes sans graines ?

Respiration végétale au cours de

Les plantes respirent comme les humains et les animaux ! Ils absorbent l’oxygène pour libérer du dioxyde de carbone. Lors de la photosynthèse, c’est-à-dire lorsqu’ils sont exposés à la lumière, nous observons le phénomène inverse : le dioxyde de carbone est absorbé et de l’oxygène est libéré. En réalité, les plantes respirent toujours de la même manière qu’elles le font dans l’obscurité, mais la quantité de dioxyde de carbone produite par la photosynthèse prend le contrôle !

La chlorophylle, responsable de la couleur des feuilles

La chlorophylle est le pigment photosynthétique le plus important des feuilles. Il permet de capter l’énergie lumineuse. Son nom vient de la contraction des mots khloros, qui signifie « vert » en grec. Ancient et Phullon, qui se traduit par « feuille ». Ce pigment est responsable de la couleur verte des plantes. Quand le froid et les jours passent, cette molécule se décompose et montre d’autres pigments de couleur tels que les caroténoïdes, des pigments plus orangés. C’est pourquoi les feuilles virent au jaune orangé en automne !

Le soleil et les plantes

Méfiez-vous des excès !

Bien que les plantes apprécient la lumière du soleil, elles doivent toujours être protégées des rayons forts. En fait, trop de soleil peut brûler les plantes ! Certains sont plus sensibles que d’autres, il faut donc éviter de les exposer en plein soleil. En moyenne, 6 heures d’exposition directe par jour suffisent !

Ces plantes qui n’ont pas besoin de soleil…

Toutes les plantes ne sont pas gourmandes en luminosité ! Certaines plantes peuvent être complètement heureuses dans des environnements sombres. Les plantes de sous-bois habituées à pousser à l’ombre se développeront parfaitement dans une zone mal éclairée. On peut également citer le lierre, que l’on trouve dans les coins ombragés se propage.

Comment les plantes d’intérieur bénéficient-elles du soleil ?

Vous recherchez de la lumière

Grâce aux photorécepteurs présents sur leur feuillage, les plantes reconnaissent les sources lumineuses. Bien sûr, ils ont tendance à « chercher la lumière » et ont tendance à le faire : c’est pourquoi les plantes d’intérieur tendent souvent vers le côté de la fenêtre ! Pour contrer cela, vous pouvez faire pivoter légèrement vos plantes d’intérieur chaque fois que vous les arrosez.

Ils ont besoin d’être dépoussiérés

Lorsque la poussière se dépose sur les feuilles, cela limite l’absorption de lumière par les pigments de chlorophylle. Il est donc recommandé de nettoyer régulièrement vos plantes d’intérieur. Pour ce faire, il suffit d’essuyer les feuilles avec un chiffon imbibé d’eau sans calcaire.

Et l’éclairage artificiel ?

Si votre maison manque de soleil, pourquoi ne pas utiliser des lampes horticoles ? L’éclairage LED peut aider vos plantes à se démarquer pour fournir de l’énergie lumineuse. Vous pouvez même essayer le mini potager à l’intérieur ! Le potager Octoousse vous permet de cultiver vos propres herbes toute l’année, avec un cycle d’éclairage à faible consommation de 16 heures par jour.