Comment traiter l altise du choux ?

Description des coléoptères aux puces

Les puces sont de très petits insectes, de quelques millimètres de long (entre 1,5 et 5 mm selon les espèces). Il en existe de nombreux types, mais ils ont tous des pattes postérieures très développées qui leur permettent de faire de grands sauts, d’où le nom de puces de terre. Leurs ailes cachées sous les élytres leur permettent de parcourir de longues distances à la recherche de leurs spécialités préférées. La coquille peut être noire avec de larges rayures jaunes (Phyllotreta nemorum) ou bleu-noir brillant (psylliodes chrysocephala).

Vous pouvez les voir à l’âge adulte en juillet-août. Il n’endommage pas seulement les feuilles car ses larves attaquent les racines des plantes.

A lire en complément : Raccorder son jardin à l’électricité : contrat électricité chez Dyneff Gaz

Apprenez avec nos jardiniers expérimentés comment identifier et combattre les puces et bénéficier de réductions d’impôts.

Symptômes d’une attaque de coléoptère aux puces

Le feuillage est arrondi avec de petits trous. Ensuite les tissus perforés sèchent et brunissent.

Lire également : Comment utiliser de la tourbe ?

Périodes d’attaque du dendroctone des puces

Les coléoptères des puces aiment particulièrement le temps chaud et sec l’odeur des brassicacées cultivées ou sauvages. Les premiers dommages peuvent être observés sur les jeunes plants d’avril à mai et durent tout l’été.

Plantes touchées par les coléoptères des puces

Les puces attaquent principalement les légumes crucifères tels que le brocoli, le chou frisé, le chou-fleur, le rutabaga… En fin d’hibernation (au printemps), les adultes se dirigent vers des crucifères sauvages, et l’émergence de puces crucifères cultivées (choux, radis, navets…) les attire irrésistiblement très rapidement. Les coléoptères peuvent donc parcourir plus d’un kilomètre, guidés par leur odorat, pour dévorer vos jeunes pousses.

Comment combattre les coléoptères ?

Avant de lutter contre les puces, nous verrons comment prévenir l’attaque de ce ravageur avec limité à des moyens simples.

Prévenir les attaques de scarabées

  1. Attirez les puces ailleurs avec des plantes pièges comme la moutarde. Les coléoptères des puces en profiteront et calmeront votre récolte (au moins pendant un certain temps).
  2. Étalez délicatement un voile de scarabée ou un voile forcé en enfouissant les bords afin qu’ils ne se faufilent pas en dessous.
  3. Paillez généreusement vos plantations pour rendre l’accès à la terre très difficile (lieu de ponte).
  4. Arrosez régulièrement votre chou ou vos plantations.

Lutter contre l’attaque des puces

Voici quelques façons très simples de le mettre en œuvre rapidement :

  1. Hackez vos plantations.
  2. Arrosez généreusement en l’arrosant tôt le matin.
  3. Paillez vos plantes pour retenir l’humidité.
  4. Il semble distribuer de la cendre de bois.

Tu n’as pas atteint la fin ? Comment se débarrasser des coléoptères ?

Les coléoptères sont-ils résistants ? Il est temps de passer à l’action en utilisant des répulsifs naturels et des insecticides contre les puces .

  • Traitez avec du fumier de tanaisie, d’absinthe ou d’ortie et renouvelez fréquemment.
  • Traitez avec une décoction d’ail et renouvelez-la fréquemment.
  • Traiter avec une décoction de sureau (répulsif puissant) en spray pur sur les feuilles.

Recette de décoction de sureau pour le traitement des puces  :

  1. Trempez les feuilles de sureau (les jeunes pousses préfèrent) dans l’eau (1 kg pour 10 l)
  2. laisser tremper pendant 24 heures
  3. Cuire pendant 3/4 heures.
  4. Laisser refroidir et vaporiser.

Une autre recette miracle pour éradiquer les puces :

  1. Cuire pendant 15 à 20 minutes 100 g de feuilles de laurier ou de thym frais dans 10 l d’eau
  2. ajouter 100 g de mégots de cigarettes (sans filtre)
  3. 24 heures Laisse-le aller.
  4. Filtrez la préparation
  5. Ajoutez 100 g de savon noir
  6. Mélangez et vaporisez bien la solution

(blog aujardin.info).

Attention, les grands coléoptères ou les puces d’hiver et leurs larves attaquent vos plantes, vos semis d’automne et vos jeunes plants. Ils se développent fin septembre début octobre. Il existe également des pièges qui peuvent être modulés en fonction de la croissance de vos plantes : une sorte de bol d’eau avec détergent.

Si vous avez besoin d’aide pour entretenir votre jardin, vous pouvez contacter un professionnel près de chez vous ici !