7 astuces pour protéger son potager avec la lutte Biologique

Lorsque vous constatez que les plantes présentes dans votre potager perdent de leur éclat et se fanent chaque jour qui passent, certainement cela ne vous fait pas plaisir. Vous avez tout à fait raison, puisqu’en regardant les efforts fournis pour mettre ce potager sur pied, cela apparaît comme une perte de temps et un gâchis. Généralement, ces effets constatés dans votre potager, sont la cause des insectes nuisibles. Toutefois, vous pouvez les stopper quand il est encore temps. Ainsi, cela vous permettra de sauver votre potager. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les astuces naturelles et la lutte biologique pour combattre ces nuisibles. Alors, comment cela se fait ? Vous le découvrirez dans la suite de cet article.

Utiliser la lutte biologique

La lutte biologique consiste à utiliser un organisme vivant pour combattre d’autres organismes nuisibles pour les végétaux. Généralement, la lutte biologique permet de combattre les insectes nuisibles ou une maladie. Son intérêt réside dans le fait qu’elle diminue efficacement les dommages causés aux plantes. En le faisant, elle n’impacte pas négativement les organismes non ciblés à l’instar des pollinisateurs et les humains.

A découvrir également : Comment traiter les plantes avec du savon noir ?

Ainsi, on constate que cette méthode de lutte antiparasitaire est respectueuse de l’environnement. C’est la raison pour laquelle, elle reste la plus sollicitée par les jardiniers. Puisque les autres méthodes impactent de façon négative l’environnement et tous les organismes vivants. De ce fait, protéger la population des insectes prédateurs du jardin semble être un bon point de départ pour se préparer à mener une lutte biologique efficace. En effet, ces insectes prédateurs aident à prévenir des éventuelles épidémies des ravageurs, comme celles des Vers Blancs qui peuvent être désastreuses pour votre potager.

Créer des conditions favorables pour le développement des insectes prédateurs comme les coccinelles, les mouches voleuses, les chrysopes, les syrphes, les carabes, etc. permettra de leur créer un habitat approprié. Cet habitat leur aidera à se développer dans un milieu qui facilitera leur prolifération. De ce fait, ils pourront combattre une large variété d’insectes ravageurs. Ainsi, cela contribuera à limiter l’utilisation des pesticides à large spectre qui sont généralement faits à base des produits chimiques très toxiques.

A découvrir également : Comment sécher les feuilles d'orties ?

En cas d’invasion de grande ampleur par des nuisibles, introduire dans votre potager des prédateurs achetés ou élevés dans un insectarium vous sera d’une très grande utilité. En dépit du fait que la lutte biologique ne soit pas une solution sûre à 100 % pour combattre les nuisibles, elle reste tout de même l’une des plus efficaces et la plus respectueuse de l’environnement. Ainsi, pour mener à bien la lutte biologique, il est important de savoir à quel stade de croissance, il faut utiliser les insectes prédateurs pour le faire.

En effet, certains insectes prédateurs à l’instar des coccinelles et les chrysopes sont susceptibles de s’envoler pour quitter votre potager si vous les avez introduites à l’âge adulte. Par contre, si vous les prenez à l’état de larves pour les introduire dans votre potager, elles vont commencer à chercher les parasites qui les serviront de repas. De ce qui précède, vous en convenez bien avec nous qu’il est mieux d’acheter ces insectes lorsqu’ils sont encore à l’état larvaire ou de vous procurer leurs œufs.

Au lieu d’acheter les insectes prédateurs, il est également possible de créer un habitat favorable pour leur évolution. En effet, la majeure partie de ces prédateurs se nourrit exclusivement des glucides. Ainsi, pour créer un environnement favorable à leur développement et pouvant les attirer facilement, vous pouvez planter dans votre potager une gamme variée de plante à fleurs qui produit du nectar recherché par ces derniers. Étant attirés par ces plantes, ils vont rapidement se développer et réduiront naturellement la population des insectes ravageurs.

Ne pas utiliser de pesticides

Pour mener efficacement une lutte biologique contre les agents ravageurs, trois possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez utiliser :

  • Les agents pathogènes,
  • Les insectes prédateurs,
  • Les parasitoses.

Les agents pathogènes agissent en infectant et en tuant leur hôte. Ce sont généralement les micro-organismes pathogènes. Comme exemple, vous avez les virus, les bactéries, les nématodes et les champignons. Les prédateurs quant à eux sont des insectes qui se nourrissent des insectes ravageurs. Nous avons par exemple les coccinelles et les chrysopes.

Contrairement aux prédateurs, les parasitoses ne tuent pas directement leur proie. Elles se servent plutôt d’eux pour abriter et nourrir leur progéniture qui est encore en développement. En faisant ainsi, elles finissent par provoquer la mort de l’insecte ravageur. Les insectes parasites les plus connus sont les guêpes parasites et les tachinaires.

Les 7 astuces

Un pesticide est une substance chimique qui est conçue dans le but de détruire plusieurs êtres vivants. Toutefois, leur utilisation entraîne souvent des dégâts considérables et parfois irréversibles sur l’environnement. De plus, ils représentent un véritable danger pour les êtres humains et infestent les cultures dont elles sont censées combattre les insectes ravageurs qui les détruisent.

Au vu de tous ces effets, il n’est pas conseillé de les utiliser pour combattre les ravageurs sur les plantes. Pour mieux appréhender les raisons pour lesquelles les pesticides ne doivent pas être utilisés pour lutter contre les insectes nuisibles, observons quelques-uns de ses impacts sur l’environnement et sur les êtres humains.

Les impacts des pesticides sur l’environnement

Les pesticides peuvent affecter l’environnement de plusieurs façons. Le plus souvent, on les utilise en les pulvérisant sur le sol. En procédant ainsi, ils s’infiltrent dans le sol et contaminent la nappe phréatique ou les cours d’eau qui se trouvent dans les environs. De ce fait, cette eau contaminée impropre devient très dangereuse à la consommation et peut causer les maladies chez les êtres humains.

De même, les pesticides peuvent affecter l’environnement par la volatilisation. En effet, en les pulvérisant, il est possible qu’une grande partie se transforme en gaz ou en vapeur. A cet état, il est transporté facilement par l’air pour se répandre dans des grandes surfaces.

Au cours de son voyage, il contamine la flore et la faune qui se trouvent sur son chemin. Le faisant, il crée des troubles dans le fonctionnement du système biologique de certaines espèces. Par exemple, il peut troubler le cycle de reproduction de certains animaux en diminuant la fréquence des naissances. Cela peut à la longue contribuer à la disparition de cette espèce.

L’impact sur la santé de l’être humain

Le plus souvent, la grande partie des aliments que nous consommons sont infestés par les pesticides. Prenons l’exemple d’une pomme achetée au supermarché. Ces dernières proviennent le plus souvent des surfaces qui ont été traité par les pesticides. Même en les lavant, il existe toujours une quantité de pesticide que nous absorbons puisqu’elle s’est infiltrée dans la pomme. Cette quantité empoisonne notre corps sans que nous nous rendions compte.

C’est ainsi qu’il développe de nombreuses maladies dans notre organisme. A ce propos, les résultats de certaines études ont démontré que les pesticides sont les causes des cancers, de certaines malformations congénitales et de la maladie d’Alzheimer.

De ce qui précède, vous comprenez bien qu’en utilisant les pesticides pour combattre les nuisibles, ils infestent l’environnement et les plantes qui sont consommées par l’homme. De ce fait, ils constituent des substances proscrites pour mener la lutte contre les insectes ravageurs.

Les 7 astuces

Pour éliminer les nuisibles dans votre potager sans passer par l’utilisation des pesticides, il existe des astuces simples et efficaces pour le faire. Nous avons sélectionné pour vous 7 de nos astuces les plus efficaces.

Maintenir son potager propre

Bien qu’elle semble simple et très peu persuasive comme méthode pour faire disparaître les nuisibles de votre potager, elle est tout de même très efficace. Pour ce faire, il vous faut un peu de temps pour la mettre en place. Surtout être patient pour voir les résultats. Voici comment mettre en place cette méthode :

Commencer par constituer le sol de votre potager avec de la matière organique comme le compost. Généralement, il contient les éléments naturels et des composés qui éloignent les parasites de votre jardin. Une fois fais, vous devez le labourer et le recouvrir avec un plastique noir ou les cartons. La chaleur créée par cette action va tuer tous les parasites et leurs œufs sur votre potager. Par la suite, vous pouvez retirer les papiers et labourer votre sol pour le préparer pour les semis.

Une fois que vos plantes vont grandir, enlevez les fleurs fanées et les mauvaises herbes régulièrement. Puisque la matière végétale en décomposition constitue un milieu favorable pour le développement des insectes nuisibles. Pour ce faire, vous pouvez vous servir d’un seau pour les ramasser chaque fois que vous visitez votre jardin.

Laisser assez d’espaces entre les plantes

En espaçant vos plantes, ces derniers sont bien exposés à la lumière. De ce fait, les nuisibles qui s’y trouvent peuvent facilement tomber malades et mourir. Évitez également de laisser tomber les pousses mortes et les branches pour empêcher la circulation de l’air. Une bonne circulation de l’air permettra de garder vos plantes en bonne santé.

Adopter une bonne méthode d’arrosage

Généralement, les maladies se développent facilement sur les plantes qui sont constamment humides. Il en est de même des insectes nuisibles. Ainsi, évitez d’arroser vos plantes tard dans la nuit. En effet, à des heures tardives, les feuilles de ce dernier ne se sèchent pas rapidement.

Cela favorise le développement des champignons. Vous pouvez éviter cela en adoptant une méthode d’arrosage qui trempera uniquement les racines sans toucher les feuilles. Pour ce faire, vous pouvez vous doter des tuyaux de trempage ou d’égouttement.

Utilisez les insectes prédateurs

Comme nous l’avions évoqué plus haut, les insectes prédateurs sont efficaces pour combattre les insectes nuisibles dans le potager. En effet, ils se nourrissent des larves, des œufs et de nombreuses espèces adultes d’insectes ravageurs. Nous avons par exemple les coccinelles qui sont très efficaces contre ces nuisibles. Il existe également d’autres espèces d’insectes utiles pour les potagers. Il s’agit des parasitoses et des agents pathogènes.

Vous pouvez vous procurer tous ces insectes en les achetant auprès des grands magasins de fournitures horticoles. Toutefois, il faut noter qu’avant de relâcher ces insectes utiles dans votre potager, vous devez éviter d’utiliser un produit chimique dans les 10 jours qui précèdent leur introduction. De même, après leur introduction, évitez d’utiliser les pesticides dans votre potager.

Utilisez la rotation des cultures pour vous débarrasser des nuisibles

Planter les mêmes cultures chaque saison constitue un moyen efficace pour encourager la prolifération des insectes nuisibles dans votre potager. En effet, cultiver la même chose chaque année fera que l’insecte spécifique qui s’attaque à cette plante reste dans cet endroit en attendant la prochaine culture.

En plus de cela, faire la rotation des cultures empêchera l’appauvrissement du sol. Ainsi, si cette saison, vous avez par exemple cultivé le maïs et les courges qui appauvrissent le sol en azote, il faudra, pendant la prochaine saison, pratiquer la culture des légumineuses qui enrichissent le sol en azote.

Intercalez vos cultures pour vous débarrasser des nuisibles

Généralement, les insectes nuisibles se développent rapidement dans les potagers où l’on pratique la monoculture. Vous avez déjà sûrement constaté que les fermes industrielles utilisent énormément de pesticides. Cela est dû au fait qu’elles pratiquent la monoculture. En effet, vous pouvez alterner vos cultures en plantant des rangées de plantes et les rangées d’autres plantes à fleurs qui attirent les insectes utiles pour votre potager. Ainsi, ils serviront à combattre les nuisibles qui se développent sur vos plantes.

Construire une barrière autour de votre potager ou de vos plantes

Cette astuce est l’une des plus simples et la plus pratique. En effet, vous pouvez utiliser par exemple un filet pour construire une barrière autour de votre potager pour empêcher les nuisibles de le coloniser. Pour ce faire, mettez votre filet à une hauteur qui permettra à vos plantes de grandir aisément. Une autre méthode de protection consiste à ajouter un collier en carton autour de chacune de vos plantes. Pour ce faire, vous pouvez enfiler le collier autour de votre plante et le presser dans le sol de sorte que cela empêche les vers gris et d’autres nuisibles d’atteindre votre plante en passant par le sol.