Comment reconnaître une lame mulching ?

Certaines tondeuses à gazon sont livrées avec un kit de paillage. Le paillage est une technique de coupe qui taille l’herbe, mais ne la ramasse pas. Mais concrètement, de quoi s’il s’agit ? Quel type de lame permet de couper l’herbe sans la ramasser ? Dans cet article, découvrez comment identifier une lame mulching.

Qu’est-ce qu’un bon mulching ?

En anglais, le mot « mulching » signifie « paillage ». Le paillage, c’est quand les lames broient finement les brins d’herbe pour interagir avec votre pelouse. Ce compost naturel nourrit votre gazon en se décomposant, libérant spécifiquement de l’azote pour éviter l’absorption. De plus, l’herbe fraîchement coupée retient une humidité élevée, ce qui protège votre pelouse de la chaleur. Le paillage vous permettra de tondre l’herbe jusqu’au tiers de sa hauteur, mais vous devrez tondre aussi souvent que tous les 4 à 6 jours.

A lire également : Quelle exposition pour les plans de tomates ?

Cela vous fait gagner 30 % de temps de tonte et votre pelouse est impeccable. Vous n’avez pas besoin de ramasser de déchets verts et votre pelouse est naturellement fertilisée. La condition importante pour que la coupe mulching fonctionne bien, c’est de tondre toujours quand l’herbe est sèche. Elle ne doit pas être mouillée ou humide. L’herbe coupée est composée à 95 % d’eau et l’évaporation est réduite par le paillis. Assurez-vous également que le carter soit toujours propre et ajustez sa vitesse de tonte à chaque fois.

De nos jours, les municipalités ou communes encouragent de plus en plus la tonte mulching. En général, votre gazon paraîtra plus vert et plus harmonieux. Pour de meilleurs résultats de coupe, la lame doit être très tranchante. En fait, après avoir retiré l’herbe du bord écrasé à quelques reprises, la lame se sentira encore plus. Réduisez donc d’un tiers le temps de tonte, en utilisant de la récupération d’herbe ou en pratiquant le paillage.

A lire en complément : Saturateur terrasse : quels sont les inconvénients ?

La lame mulching : forme, montage et fonctions

Déjà intégré à une tondeuse à gazon ou en kit, le paillage a toujours le même esprit que le recyclage ou le compostage. Écologique, pratique et économique, il consiste à réduire l’herbe coupée en fines particules et à le redéposer au sol. En effet, la forme spécifique de la lame de paillage est à double tranchant. Avec un passage unique de la tondeuse, votre pelouse redeviendra comme neuve et conservera son aspect impeccable. Le contour de la lame et la forme spéciale du carter créent une chute de pression d’air à l’intérieur du plateau de coupe.

C’est cet air qui transporte l’herbe coupée à travers la lame plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle soit finement coupée. Ce faisant, l’herbe coupée disparaît. Grâce au mulching, vous pouvez doter votre pelouse d’un paillis protecteur, résistant à la sécheresse et également des engrais naturels gratuits. Cela paraît évident, mais lorsqu’une bonne lame, est bien entretenue et bien affûtée, c’est votre gazon qui s’en trouve transformé.

Avant de monter votre outil de travail, vérifiez que la lame dans le bon sens. Il est facile de le déterminer. Le tranchant doit pointer vers le boîtier. Si le joint est conique, la partie évasée doit être orientée vers le haut. Replacez ensuite les fixations en prenant soin de respecter chaque emplacement. Utilisez toujours une clé appropriée pour bien serrer les vis. Ils doivent être suffisamment serrés, mais veillez à ne pas appliquer trop de force.

La lame mulching : les ailettes de sustentation

Cachée là, sous la tondeuse, la lame joue un sacré rôle dans tout ce processus de tonte. La sustentation est l’effet d’une force qui maintient un corps à faible distance au-dessus d’une surface et sans contact avec elle. Cependant, la lame mulching est à ailettes de sustentation. Les ailettes de sustentation servent à maintenir l’herbe en partie haute du bac de coupe pour être recoupée et hachée plusieurs fois.

Assurez-vous donc que l’ailette ou soufflant de votre lame soit remontée en direction du carter. Sur certaines lames, la courbe de l’ailette n’est pas très visible, il faut alors bien observer votre lame. Le gazon coupé est dirigé plusieurs fois dans le passage de la lame au moyen de déflecteurs judicieusement positionnés dans son carter. Les brins d’herbe sont ainsi finement coupés par la lame. Ce n’est qu’après ses multiples coupes, que les brins minuscules sont projetés et éparpillés dans le gazon, là où ils se décomposeront naturellement.